Newsletter Cannabuzzdaily

Saisissez votre adresse email ci-dessous et abonnez-vous à notre lettre d'information

Premières récoltes légales de cannabis pour le Maroc

Premières récoltes légales de cannabis pour le Maroc

En 2023, le Maroc a marqué l’histoire en annonçant sa première récolte légale de cannabis, avec un volume impressionnant de 294 tonnes. Cette avancée place le pays au rang des nations régulant la culture du cannabis, ouvrant la voie à une nouvelle ère de production et d’exportation légales, tout en maintenant l’usage récréatif du cannabis sous le coup de la loi dans cette nation nord-africaine.

Selon l’Agence Nationale pour la Régulation des Activités liées au Cannabis (ANRAC), cette première saison de récolte a impliqué 32 coopératives regroupant 430 exploitations agricoles sur 277 hectares, principalement dans les montagnes du Rif au nord du Maroc, englobant les régions d’Al Houceima, Taounat et Chefchaouen.

Stimuler les revenus, créer des emplois et protéger l’environnement

Cette initiative survient après la légalisation, en 2021, de la culture du cannabis à des fins médicales et industrielles par le gouvernement marocain. Cette décision vise à stimuler les revenus, créer des emplois et protéger l’environnement, alors que le Maroc s’engage dans ce nouveau chapitre. Historiquement, le Maroc a été un producteur majeur de haschich illicite. Toutefois, avec l’ouverture anticipée du marché européen du cannabis, le Maroc espère devenir un fournisseur clé pour cette industrie naissante.

L’ANRAC, créée en 2022, est chargée de superviser le système de cannabis dans son intégralité, incluant la culture, la transformation et l’exportation, en délivrant les autorisations nécessaires.

La première saison de culture a commencé en juin 2023, avec la plantation de semences importées généralement en avril, tout en préservant les variétés indigènes comme la Beldia, semée dès février. Ce choix démontre l’engagement du Maroc à conserver son héritage cannabis tout en s’adaptant au marché légal émergent.

L’année dernière, le Maroc a octroyé 609 autorisations pour formaliser ce nouveau secteur, accompagnées de la certification de 2,1 millions de semences de cannabis. À l’heure actuelle, deux unités de transformation légale sont opérationnelles, et deux autres attendent leur équipement. L’ANRAC a également accordé 54 permis d’exportation en 2023, soulignant l’orientation internationale de cette initiative.

Premieres recoltes legales de cannabis pour le Maroc 1

La culture à des fins récréatives reste interdite

Bien que la culture à des fins récréatives reste interdite, elle est généralement tolérée, en particulier dans le nord du Maroc où elle représente une activité économique principale. La législation a été conçue avec cette histoire en tête, visant à améliorer les revenus des agriculteurs tout en les protégeant des trafiquants de drogue.

Malgré certains obstacles, comme les coûts initiaux élevés, les barrières administratives et les normes de qualité exigeantes pour les petites entreprises, le Maroc jouit d’avantages notables, dont une réputation établie dans le domaine du cannabis. Cela pourrait conférer à ses produits un “cachet de légitimité” tandis qu’ils sont exportés vers de nouveaux marchés.

Néanmoins, des experts estiment que le Maroc ne réalisera son plein potentiel que si la culture s’étend au-delà des marchés médicaux et industriels. “La véritable opportunité pour le Maroc, à long terme, sera dans le récréatif, car c’est là que réside leur marque”, a déclaré Alastair Moore, co-fondateur de Hanway Associates.

Sources : High Times, Reuters, Moroccoworldnews

Share your love
Webmaster
Webmaster

En tant que rédacteur web passionné et spécialiste du cannabis, j'ai accumulé des années d'expérience dans le domaine. Ma mission est de simplifier l'accès à l'information, en traduisant des études et actualités pour les rendre compréhensibles à tous. Je m'intéresse particulièrement à la législation, ainsi qu'aux applications médicales et récréatives du cannabis.

Articles: 188

S'abonner à la newsletter

Saisissez votre e-mail ci-dessous et ne manquez plus une actualité !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *