Newsletter Cannabuzzdaily

Saisissez votre adresse email ci-dessous et abonnez-vous à notre lettre d'information

Le Zamal de la Réunion : une plante unique au cœur de l'Île

Le Zamal de la Réunion : une plante unique au cœur de l’Île

La Réunion, cette île volcanique française située dans l’océan Indien, est réputée pour ses paysages époustouflants et sa culture riche. Parmi ses particularités, le zamal, une variété locale de cannabis, occupe une place singulière dans l’histoire et la société réunionnaise.

Origines et caractéristiques

Le terme « zamal » provient du mot malgache « zamala », désignant le cannabis. Cette appellation est spécifique à la Réunion et fait référence à une sous-espèce de Cannabis Sativa L., adaptée au climat tropical humide et au relief accidenté de l’île. Le zamal se distingue par sa longue période de floraison, s’étendant souvent entre 12 et 16 semaines, et pouvant atteindre jusqu’à 9 mois pour certaines variétés. Cette particularité lui confère une puissance dite « légendaire », avec des effets psychédéliques marqués​​​​.

Historiquement, le zamal était utilisé par les gramouns (anciens) de l’île pour ses vertus thérapeutiques. Il servait à apaiser des maux tels que l’asthme, les angoisses, la dépression et les douleurs abdominales. Ces usages traditionnels ont cependant cédé la place à un usage plus récréatif au fil du temps, bien que les propriétés médicinales du zamal continuent d’être reconnues et valorisées, notamment dans le traitement de l’asthme, des bronchites, des spasmes musculaires, et même des troubles psychiques​​​​.

En dépit de son interdiction légale, le zamal est profondément ancré dans la culture réunionnaise. Cette plante pousse aisément sur l’île, si bien qu’elle est souvent découverte dans les jardins des particuliers. De nombreux habitants de l’île, conscients du patrimoine génétique exceptionnel de la plante, ont formé des « cannabis social clubs » pour contourner la loi et se fournir en zamal, principalement à des fins médicinales. Cette situation complexe reflète la tension entre la loi française, qui interdit la culture et la consommation de cannabis, et la tradition locale qui perçoit le zamal comme une partie intégrante de son héritage​​​​.

Le débat sur la légalisation et ses implications

La question de la légalisation du cannabis, y compris du zamal, est un sujet de débat à la Réunion. D’un côté, les partisans de la légalisation avancent que cela permettrait de mieux contrôler sa distribution, d’offrir des produits de qualité pour les usagers médicaux, et de lutter plus efficacement contre les drogues plus dangereuses. D’un autre côté, les opposants craignent une augmentation de la consommation, surtout chez les jeunes, et les potentiels effets néfastes sur la santé publique. Les discussions sur la légalisation du zamal reflètent ainsi un débat plus large sur la manière dont la société doit gérer les substances psychoactives et leurs implications socio-culturelles et de santé publique​​​​.

Le zamal, en tant que symbole d’une identité réunionnaise, incarne bien plus que ses propriétés en tant que plante de cannabis. Sa présence et son utilisation sur l’île de la Réunion sont profondément ancrées dans les traditions, l’histoire et la culture locale, reflétant un héritage unique et une identité insulaire distincte.

Symbolisme dans la société moderne

Dans la société moderne de la Réunion, le zamal symbolise également une forme de résistance culturelle et un défi aux lois strictes sur les drogues. La culture clandestine du zamal, en dépit de son interdiction, témoigne de la tension entre les traditions locales et les réglementations imposées par l’état français. Cette situation met en lumière les complexités de la gestion des identités culturelles au sein des territoires d’outre-mer, où les lois nationales peuvent parfois entrer en conflit avec les pratiques locales.

Le zamal n’est pas seulement perçu comme une substance psychoactive mais aussi comme un élément de l’identité réunionnaise. Il est le reflet d’un patrimoine, d’un mode de vie, et d’une expression de l’indépendance culturelle dans un contexte post-colonial. Le débat autour de sa légalisation, ou de sa dépénalisation, est intrinsèquement lié à des questions plus larges d’autonomie, de respect des traditions locales, et de l’importance accordée aux pratiques culturelles dans le cadre des politiques publiques.

Les variétés de Zamal

Les variétés de Zamal à la Réunion sont diverses et chacune présente des caractéristiques uniques, notamment en termes de goût, d’effet, et de temps de floraison (généralement long). Voici quelques variétés spécifiques mentionnées dans les sources :

  1. Kalité Mangu’Carot : Cette variété est connue pour son goût distinctif de carotte et de mangue. Ses origines sont attribuées à l’Afrique et à Madagascar​​.
  2. Fil Rouz : Caractérisée par ses pistils rouges pendant la floraison, cette variété est typique de la région de Mafate à la Réunion​​.
  3. Le Grain : Cette plante est remarquable pour sa production abondante de graines​​.
  4. Sek o Pié ou Sek o Pat : Reconnue pour sa teneur élevée en résine, cette variété est estimée originaire d’Afghanistan​​.
  5. Kalité Poiw ou Gratelle : Cette souche se distingue par ses terpènes épicés, offrant un profil aromatique unique​​.

Chacune de ces variétés apporte une contribution significative à la diversité du zamal réunionnais, soulignant l’importance culturelle et botanique de cette plante sur l’île.

En conclusion, le zamal représente bien plus qu’une simple plante sur l’île de la Réunion ; il est un symbole puissant de l’identité, de la résilience et de la diversité culturelle de l’île. Sa présence soulève des questions importantes sur la préservation des pratiques culturelles, la gestion des législations en matière de substances contrôlées, et la compréhension du patrimoine culturel dans un monde globalisé. Le zamal de la Réunion est donc un symbole vivant de l’histoire, des défis et de l’identité uniques de l’île.

FAQ

Qu’est-ce que le Zamal ?

Le Zamal est une appellation locale pour le cannabis sur l’île de la Réunion. Il s’agit d’une variété spécifique de Cannabis Sativa L., adaptée au climat tropical humide de l’île​.

Le Zamal est-il légal à la Réunion ?

Non, le Zamal est illégal à la Réunion, tout comme le cannabis en France. Sa culture, possession et consommation sont sujettes à des sanctions légales sévères​.

Comment le Zamal est-il consommé ?

Le Zamal peut être consommé de diverses manières, y compris sous forme fumée (joints), en décoctions, et dans des préparations culinaires telles que les « space cakes »​.

Sources : Wikipédia, Blogducannabis, Newsweed, Alchimia

Partagez votre amour
Webmaster
Webmaster

En tant que rédacteur web passionné et spécialiste du cannabis, j'ai accumulé des années d'expérience dans le domaine. Ma mission est de simplifier l'accès à l'information, en traduisant des études et actualités pour les rendre compréhensibles à tous. Je m'intéresse particulièrement à la législation, ainsi qu'aux applications médicales et récréatives du cannabis.

Publications: 165

S'abonner à la newsletter

Saisissez votre e-mail ci-dessous et ne manquez plus une actualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *