Newsletter Cannabuzzdaily

Saisissez votre adresse email ci-dessous et abonnez-vous à notre lettre d'information

Les Gouverneurs démocrates appellent à la reclassification du Cannabis aux États-Unis

Les Gouverneurs démocrates appellent à la reclassification du Cannabis aux États-Unis

Six gouverneurs démocrates, dont Jared Polis du Colorado, ont récemment exhorté le président Biden à la reclassification du cannabis en le déplaçant à l’annexe III d’ici la fin de l’année.

Cette démarche, basée sur la recommandation du ministère américain de la santé et des services sociaux (DHHS) et de la Food and Drug Administration (FDA) en août, pourrait potentiellement remodeler l’industrie du cannabis et avoir des répercussions significatives sur l’économie nationale, la santé publique et les politiques fiscales. Cette analyse explore en détail les arguments avancés par ces gouverneurs, mettant en lumière les avantages économiques et les implications pour la sécurité et la santé publiques.

Petite piqure de rappel, le 06 octobre 2022, Joe Biden avait annoncé annuler toutes les condamnations fédérales pour simple détention de cannabis. « Personne ne devrait être emprisonné pour avoir simplement consommé ou possédé du cannabis », a-t-il estimé sur X (anciennement Twitter).

La lettre des gouverneurs concernant la reclassification du cannabis met en lumière leur position selon laquelle le cannabis devrait être considéré comme un produit sûr et réglementé. Ce point de vue est appuyé par les résultats d’un sondage indiquant que 88 % des Américains sont en faveur de la légalisation du cannabis à des fins médicales ou récréatives. Cette lettre souligne un changement significatif dans la perception publique et politique du cannabis aux États-Unis, reflétant une tendance croissante vers la légalisation et la réglementation de cette substance.

Avantages économiques

Les gouverneurs soulignent que reclasser le cannabis à l’annexe III pourrait générer d’importants avantages économiques. Cette reclassification permettrait d’atténuer les restrictions de la section 280E du code des impôts, offrant aux entreprises du secteur du cannabis la possibilité de bénéficier de déductions fiscales ordinaires, alignant ainsi leur traitement sur celui des autres entreprises américaines.

Les estimations suggèrent des économies annuelles pouvant atteindre 1,8 milliard de dollars, résultant du passage des entreprises de cannabis à un taux d’imposition fédéral standard de 21%, comparé au taux d’imposition effectif actuel qui peut grimper jusqu’à 80%.

Le bureau du gouverneur du Colorado, Jared Polis, qui a joué un rôle de premier plan dans la rédaction de cette lettre collective, a souligné dans un communiqué distinct l’impact positif attendu de la reclassification du cannabis. Selon ce communiqué, la reclassification du cannabis en substance de l’annexe III allégerait les préoccupations financières et de sécurité des entreprises liées au cannabis. De plus, cela permettrait à l’industrie du cannabis, déjà prospère, de s’intégrer pleinement dans l’environnement commercial américain.

Santé publique et sécurité

Au-delà des considérations économiques, les gouverneurs argumentent en faveur de la réévaluation du cannabis comme une mesure bénéfique pour la santé publique et la sécurité. Ils affirment qu’un marché réglementé par les États est intrinsèquement plus sûr que des alternatives telles que les opioïdes, responsables de plus de 80 000 décès aux États-Unis l’année précédente.

Mettant en avant l’absence de décès liés à la consommation de cannabis, ils soulignent la sécurité relative d’un marché du cannabis réglementé, comparé aux risques potentiels associés au cannabis non réglementé, notamment la présence de produits de chanvre contrefaits et de substances telles que le fentanyl.

Défis et oppositions

Cependant, des défis significatifs se dressent devant cette démarche. Le calendrier précis de l’examen de reclassification par la Drug Enforcement Administration (DEA) demeure incertain, bien que des experts s’attendent à ce qu’il soit conclu d’ici la fin de l’année. Les opposants, parmi lesquels d’anciens responsables de la DEA et des membres du Congrès, mettent en avant des inquiétudes liées aux troubles associés à la consommation de cannabis, à la hausse du taux de THC, et à l’absence d’études en double aveugle démontrant la sécurité et l’efficacité du cannabis.

La demande des gouverneurs démocrates de reclasser le cannabis aux États-Unis suscite un débat complexe autour des avantages économiques, de la santé publique et de la sécurité. Alors que les implications fiscales positives sont évidentes, les oppositions basées sur des préoccupations médicales et de sécurité soulignent la nécessité d’une approche équilibrée. L’issue de cette initiative pourrait façonner l’avenir de l’industrie du cannabis et influencer les politiques publiques américaines dans les années à venir.

Share your love
Webmaster
Webmaster

En tant que rédacteur web passionné et spécialiste du cannabis, j'ai accumulé des années d'expérience dans le domaine. Ma mission est de simplifier l'accès à l'information, en traduisant des études et actualités pour les rendre compréhensibles à tous. Je m'intéresse particulièrement à la législation, ainsi qu'aux applications médicales et récréatives du cannabis.

Articles: 188

S'abonner à la newsletter

Saisissez votre e-mail ci-dessous et ne manquez plus une actualité !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *