Newsletter Cannabuzzdaily

Saisissez votre adresse email ci-dessous et abonnez-vous à notre lettre d'information

UFC et Cannabis: Le Défi des Règles Californiennes

UFC et Cannabis: Le Défi des Règles Californiennes

Dans une évolution notable concernant la politique antidrogue dans le sport professionnel, l’Ultimate Fighting Championship (UFC) se trouve au centre d’une controverse liée à l’usage du cannabis par ses combattants. Bien que l’organisation ait récemment retiré le cannabis de sa liste de substances interdites pour les combattants professionnels, la Commission athlétique de l’État de Californie maintient des restrictions strictes, susceptibles d’entraîner des pénalités pour ceux testés positifs au THC.

Une amende de 100 dollars

L’UFC a officiellement modifié sa politique de dépistage des drogues liées au cannabis le mois dernier, signalant un changement notable dans l’approche du cannabis et du sport professionnel. Cependant, elle a dû rappeler à ses combattants que, malgré cette modification, les règles étatiques en Californie pourraient encore les affecter. Un courriel de l’UFC, révélé par MMA Fighting, a mis en garde les combattants contre le dépassement de 150 nanogrammes de THC par millilitre de sang, seuil au-delà duquel ils pourraient se voir imposer une amende de 100 dollars par la Commission athlétique de l’État de Californie, avant leur participation à l’événement UFC 298 prévu à Anaheim le 17 février.

Cette situation met en lumière le fossé entre les législations étatiques sur le cannabis et les politiques des organisations sportives. La légalisation du cannabis en Californie pour les adultes contraste avec les règles strictes maintenues par la commission, qui, selon Peter Fournier, officier d’information du Département des Affaires de Consommation (DCA), vise à garantir la sécurité des licenciés avant, pendant, et après les événements de combat.

UFC et Cannabis: Le Défi des Règles Californiennes

L’UFC a justifié son amendement en se basant sur les « conclusions historiques » et en se distanciant de la liste des substances interdites de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), qui inclut toujours le cannabis. Cette décision reflète un changement dans la perception du cannabis et de son impact sur les performances sportives, bien que la AMA et certaines autorités locales maintiennent des restrictions.

Cette controverse survient dans un contexte plus large de réforme des politiques de dépistage de la marijuana dans le sport, plusieurs organisations sportives ayant modifié leurs règles pour s’adapter à l’évolution de la législation et de la perception publique concernant le cannabis. De la National Basketball Association (NBA) à la National Football League (NFL), en passant par des propositions au sein de l’athlétisme collégial, le mouvement vers une approche plus tolérante de l’usage du cannabis par les athlètes gagne du terrain.

Toutefois, le cas de l’UFC et des règles californiennes souligne les défis rencontrés par les sportifs professionnels dans un paysage réglementaire fragmenté et en évolution. Alors que la légalisation du cannabis s’étend à travers les États-Unis, les institutions sportives et les athlètes naviguent dans un environnement complexe où les politiques internes et les lois étatiques peuvent entrer en conflit, illustrant le besoin d’une approche plus harmonisée en matière de cannabis et de sport professionnel.

FAQ

Pourquoi l’UFC a-t-elle retiré le cannabis de sa liste de substances interdites?

L’UFC a retiré le cannabis de sa liste de substances interdites pour les combattants professionnels en s’appuyant sur des « conclusions historiques » et une évolution de la compréhension des effets du cannabis. Cette décision reflète également un changement dans la perception sociétale du cannabis et sa légalisation croissante aux États-Unis.

Quelles sont les conséquences pour les combattants de l’UFC testés positifs au THC en Californie?

Malgré la réforme de l’UFC, les combattants testés positifs au THC au-dessus de 150 nanogrammes par millilitre peuvent être soumis à une amende de 100 dollars par la Commission athlétique de l’État de Californie. Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts de la commission pour garantir la sécurité des licenciés avant, pendant, et après les événements de combat.

Comment la légalisation du cannabis en Californie affecte-t-elle les règles de l’UFC et de la Commission athlétique?

Bien que le cannabis soit légal pour les adultes en Californie, la Commission athlétique maintient des règles strictes sur son usage par les combattants, visant à garantir la sécurité et l’intégrité des compétitions sportives. L’UFC doit naviguer dans ce paysage réglementaire en conseillant à ses combattants de respecter les seuils de THC établis par les autorités locales, malgré sa propre politique plus permissive.

Partagez votre amour
Webmaster
Webmaster

En tant que rédacteur web passionné et spécialiste du cannabis, j'ai accumulé des années d'expérience dans le domaine. Ma mission est de simplifier l'accès à l'information, en traduisant des études et actualités pour les rendre compréhensibles à tous. Je m'intéresse particulièrement à la législation, ainsi qu'aux applications médicales et récréatives du cannabis.

Publications: 165

S'abonner à la newsletter

Saisissez votre e-mail ci-dessous et ne manquez plus une actualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *